Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/01/2011

Templiers ; Colomb ; National géographic society ; Zola j'accuse

1129
Création de l'Ordre du Temple

L'Ordre du Temple était un ordre religieux et militaire international issu de la chevalerie chrétienne du Moyen Âge, ses membres étaient appelés les Templiers. Cet ordre fut créé le 13 janvier 1129 à partir d'une milice appelée les Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon. Il œuvra pendant les XIIe et XIIIe siècles à l'accompagnement et à la protection des pèlerins pour Jérusalem dans le contexte de la guerre sainte et des croisades.


Il œuvra pendant les XIIe et XIIIe siècles à l'accompagnement et à la protection des pèlerins pour Jérusalem dans le contexte de la guerre sainte et des croisades. Il participa activement aux batailles qui eurent lieu lors des croisades et de la Reconquête. Après la perte définitive de la Terre sainte en 1291, l'ordre fut victime de la lutte entre la papauté et Philippe le Bel et fut dissous par le pape Clément V le 22 mars 1312 à la suite d'un procès en hérésie. La fin tragique de l'ordre mena à nombre de spéculations et de légendes sur son compte.


1493
Christophe Colomb croit découvrir Carib l’île Des femmes,
Des légendaires Amazones.

 

Lors de son 1er voyage, Christophe Colomb rencontra Le 13 janvier 1493, les Ciguayos du nord de Haïti dans Le golfe Des Flèches, qui lui parlèrent des îles de Carib et de Matinino. Il nota dans son journal de bord que cette dernière, où il y avait beaucoup d’or, était habitée par des femmes seules. À certaines époques de l’année, les hommes venaient leur rendre visite, de l’île de Carib. Si elles donnaient le jour à un garçon, elles l’envoyaient dans l’île Des hommes et, si c’était une fille, elles la gardaient dans la leur. Colomb envisageait de se rendre dans ces deux îles pour en ramener quelques spécimens et les montrer en Espagne, mais il dut se résoudre à prendre le chemin du retour à cause des deux caravelles qui prenaient l’eau. Par la suite, les conquistadores enrichirent cette légende de Matinino, l’île aux femmes, en associant ces dernières aux Amazones. Colomb, qui recherchait des preuves orientales de son périple, se contenta de propager le mythe des îles Masculine et Féminine tiré de la lecture des auteurs arabo-musulmans


link http://www.dominicacompanies.com/features/caribpeople.html

1888
Fondation de la National Geographic Society
Au Cosmos Club de Washington

Le drapeau de la société
En 1888, un groupe de 33 hommes qui rassemble géographes, explorateurs, professeurs, cartographes, officiers et financiers, s'est réuni autour d'une Grande table pour discuter de leur passion commune pour la connaissance, l'exploration et la performance. Ces hommes incarnent une époque marquée par la recherche, l'invention et les changements. Ils évoquent la création d'une société destinée à "développer et diffuser la connaissance géographique". Ils sont en passe de fonder ce qui deviendra la plus Grande organisation scientifique et éducative à but non lucratif du monde : la National Geographic Society.

Premier numéro - oct 1888

Le premier numéro du Magazine National Geographic est sorti en octobre 1888 et est envoyé à 200 membres.


National Geographic Society est une société américaine. Elle a pour but le développement et la diffusion de la connaissance géographique. En octobre de la même année, le premier magazine National Geographic est publié.

Un site qui "parle"  à visiter absolument à http://www.nationalgeographic.com/

 

http://www.nationalgeographic.com/

 

1898
Publication de "J'accuse"


J'accuse est le titre d'un article rédigé par Émile Zola lors de l'affaire Dreyfus et publié dans le journal L'Aurore du 13 janvier 1898 sous forme d'une lettre ouverte au Président de la République Félix Faure.

Zola y attaque nommément les généraux et autres officiers responsables de l'erreur judiciaire ayant entraîné le procès et la condamnation, les experts en écritures coupables de « rapports mensongers et frauduleux. » Il met aussi en cause les bureaux de l'armée coupables d'une campagne de presse mensongère, ainsi que les deux conseils de guerre dont l'un a condamné Dreyfus sur la foi d'une pièce restée secrète, tandis que le second acquittait sciemment un coupable. Surtout, il proclame dès le début l'innocence de Dreyfus :



L'affaire Dreyfus a pour origine une erreur judiciaire, sur fond d’espionnage et d'antisémitisme, dont la victime est le capitaine Alfred Dreyfus (1859-1935), Juif et alsacien d'origine, et qui pendant douze ans, de 1894 à 1906, a bouleversé la société française.

 

 

Les commentaires sont fermés.