Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/09/2010

Colomb - Balboa

1493
Colomb repart vers le nouveau monde


Christophe Colomb lève l'ancre pour ce nouveau voyage le 25 septembre 1493 de Cadix avec une flotte de 17 navires et environ 1 500 hommes dont 700 colons et 12 missionnaires ainsi que des animaux militaires et domestiques. Son objectif est de fonder une colonie sur Hispaniola et de retrouver les 39 hommes de la Santa Maria qu'il a dû laisser. . Au cours de cette expédition, il découvre les petites Antilles (la Guadeloupe et la Dominique) et Puerto Rico. Il explore les côtes de Cuba et de la Jamaïque. Arrivent ensuite la saison des cyclones et des ouragans, appelés urican par les indigènes. Six navires seront détruits. Avec leurs débris, Colomb fait construire le premier navire fabriqué dans le nouveau monde qu'il baptise India.


Colomb ne trouvera pas les richesses et l'or tant attendus et prende le chemin du retour vers l'Espagne le 20 avril 1496. Le 11 juin 1496, il arrive à Cadix alors que tout le monde le croyait mort.

 


1513
Découverte de l'Océan Pacifique par Vasco Nuñez de Balboa


L'espagnol Vasco Nuñez de Balboa est le premier européen à voir l'océan Pacifique et à le faire savoir. Parti pour le nouveau monde en 1500, l'aventurier découvre depuis le sommet d'une montagne une mer inconnue qu'il nomme "mer du sud". Balboa, qui a franchi à pied l'istme de Panama, prend possession de cette nouvelle mer au nom de la couronne espagnole. C'est le portugais Fernand de Magellan qui la baptisera "pacifique" en 1520, afin de rendre hommage à la clémence de ses eaux.

«Balboa se porta en avant de ses compagnons, arriva seul au sommet, s'agenouilla et, levant les bras au ciel, salua la Mer Australe».

"Le 20 janvier 1513, après avoir transmis l'information au roi, il partit de Santa María avec un brigantin, neuf pirogues et 800 hommes, dont 190 soldats espagnols puis, accompagné de guides indiens, il entama la traversée de l'isthme. Après plus de deux semaines passées à traverser une forêt impénétrable, il arriva le 25 septembre au sommet d'une cordillère d'où il aperçut une mer qu'il appela «Mer du Sud», simplement parce qu'elle se situait au sud de l'endroit où il était. Gómara raconte que Balboa «se porta en avant de ses compagnons, arriva seul au sommet, s'agenouilla et, levant les bras au ciel, salua la Mer Australe».

Alcidemerci


Les commentaires sont fermés.